Trafics et migrations de femmes, une hypocrisie au service des pays riches

par Françoise Guillemaut 

http://recherchetravailsexuel.files.wordpress.com/2013/05/guillemaut-hm1248-2004.pdf

La loi du 18 mars 2003 a introduit la sanction des personnes prostituées pour “racolage passif”. Elle autorise aussi la police à menacer d’expulsion les étrangères, pour les contraindre à dénoncer leurs proxénètes. L’auteur décrit les effets pervers d’une telle mesure sur ces femmes, dans une ville comme Lyon où son association leur vient en aide. Pour autant, l’oppression subie en France leur paraît souvent préférable aux soumissions qui prévalent dans leurs pays d’origine. 

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 43 other followers

%d bloggers like this: