Travail sexuel pour classes moyennes

Travail sexuel pour classes moyennes

Travail sexuel pour classes moyennes
 
Elizabeth Bernstein
Traduction de Nathalie Paulme et Mathieu Trachman

À partir d’une enquête de terrain et d’entretiens avec des travailleurs du sexe issus de la classe moyenne, cet article analyse la relation entre l’engagement grandissant des femmes et des hommes de classe aisée dans le travail sexuel et les évolutions plus générales de la tertiarisation. Comment l’émergence des nouvelles technologies de communication a-t-elle transformé la signification et l’expérience du commerce sexuel pour les travailleurs du sexe et leurs clients ? Quel lien existe-t-il entre la nouvelle « respectabilité » du commerce sexuel et les nouvelles classes sociales qui participent aujourd’hui aux transactions sexuelles ? Cet article conclut en explorant quelques transformations fondamentales du travail sexuel des classes moyennes, et notamment l’émergence d’une « authenticité limitée » (un lien interpersonnel authentique et pourtant limité) comme marchandise sexuelle particulièrement désirable et recherchée.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: